Le Top-End, Darwin et Litchfield Park

Après avoir parcouru la Stuart Highway sur plus de 3 000 kilomètres (soit, petit rappel, la distance Paris-Moscou), pris quelques photos souvenirs avec l’Uluru, le Kings Canyon et la Panthère Rose, je suis enfin arrivée au « Top-End », deuxième région la plus septentrionale d’Australie et dans sa ville principale : Darwin.

Top-End-Australia-8-©Mypictureis10roupees

Pour l’anecdote Darwin, le scientifique n’a jamais mis les pieds à Darwin, la ville. Néanmoins, si la cité tropicale australienne porte son nom c’est bel et bien pour lui rendre hommage. En effet, les premiers explorateurs anglais à découvrir cette partie du continent avaient réalisé auparavant des expéditions avec le célèbre naturaliste anglais. C’est donc « naturellement » que le nom de Charles Darwin est venu à leurs esprits.

Darwin est une petite ville aux nombreux atouts. Elle possède une vie culturelle riche et variée s’inspirant de ses origines aborigènes, de son histoire et de son climat. En 1974, Darwin a d’ailleurs essuyé un terrible cyclone. Aujourd’hui, sa renommée mondiale est en partie due à ses orages (ils y sont plus nombreux que dans le reste du monde). Darwin borde la mer de Timor. Le seul problème c’est qu’il est impossible de s’y baigner. Les méduses-boîtes, une espèce mortelle y peuplent ses eaux ainsi que certains crocodiles selon les saisons…

Top-End-Australia-5-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-6-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-7-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-4-©Mypictureis10roupees

A Darwin il y a aussi de nombreux marchés et un sublime jardin botanique. Je suis une adepte des jardins comme vous avez déjà pu le lire dans mon billet sur le Royal Botanic Gardens de Sydney. Je dois dire que celui de Darwin, le George Brown Darwin Botanic Gardens est tout simplement sublime. Ici, les plantes du désert et des climats tropicaux sont mis à l’honneur. « Rain forest » (forêt tropicale), mangroves, baobabs, palmiers et des centaines de fleurs dont je ne connais pas le nom peuplent cet immense jardin. Une vraie pause rafraichissante dans cette ville où l’humidité et la chaleur dictent le déroulement de vos journées.


Top-End-Australia-9-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-11-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-12-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-10-©Mypictureis10roupees

En plus d’être une ville dynamique, Darwin est une cité entourée par de nombreux parcs naturels peuplés, entre autres, par de sympathiques crocodiles. « Sympathiques » n’est peut-être pas le terme approprié. En 18 mois, ces  mastodontes ont tué 4 personnes. Je ne vous parle pas des mains arrachées, des orteils déchiquetés et des bras endommagés. Quoi qu’en cette période d’Halloween, un peu de glauque ne détonnerait pas ! Toujours est-il, que j’ai été voir d’un peu plus près ces chères bébêtes dans l’environnement naturel. Alors, « non », rassurez-vous, je ne me suis pas baignée dans la mer de Timor. J’ai préféré participer à une « croisière spéciale crocodiles » sur l’Adélaïde River, une rivière située à 100 kilomètres de Darwin.

Top-End-Australia-13-©Mypictureis10roupees

Et des crocodiles, j’en ai vu ! Des petits, des gros, de loin, de près… Les « salties », c’est leurs noms, vivent exclusivement dans des endroits où l’eau est salée. C’est pourquoi il n’est pas rare de les trouver sur les estuaires et en bord de mer lors de la saison sèche et dans les terres lors de la mousson.  La mâchoire de ces crocodiles est immense et leur queue est recouverte de capteurs qui leurs permettent de faire des bonds de quelques mètres hors de l’eau et d’attraper leur proie. Pour les avoir observés en pleine action, je peux vous dire que le terme « impressionnant » est un euphémisme !

Top-End-Australia-14-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-15-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-1-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-18-©Mypictureis10roupees

Comme je le disais un peu plus haut, Darwin est une ville bordée par des parcs naturels. Kakadu est sans conteste le plus connu. Il est sans conteste aussi le moins praticable en voiture et le plus dangereux quand on se rapproche de la saison du wet. Les crocodiles sont partout. ;) J’ai donc opté pour une version plus light de Kakadu, j’ai nommé Litchfield National Park. Si les australiens disent que Litchfield est plus touristique que son cousin Kakadu, il vaut quand même le détour avec ses nombreuses piscines naturelles, ses cascades et ses termitières géantes. On reste dans le thème Halloween mais la photo de l’immense « cimetière » que vous apercevez plus bas est en fait un champ de termitières. Saisissant ! Pour ce qui est du panneaux « attention aux crocos », je dois vous avouer qu’en allant faire un petit tour dans l’eau je ne faisais pas spécialement la maligne… ;)

Top-End-Australia-19-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-20-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-21-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-22-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-3-©Mypictureis10roupees
Top-End-Australia-2-©Mypictureis10roupees

This article has 2 comments

  1. Olivia Reply

    L’Australie reste un souvenir incroyable pour moi, même 8 ans après avoir fait ce voyage ! J’avais eu la chance d’y aller pendant la saison sèche, et j’ai pu avoir un aperçu de Kakadu, qui est très franchement GIGANTESQUE. Litchfield est aussi un très beau parc naturel, et effectivement, les crocodiles hantent les pensées en se baladant dans ces endroits où les panneaux rappellent sans arrêt leur « possible » présence !!

    • Charline Reply

      Oui Kakadu est tout simplement géant aux dires des australiens. Je regrette un peu de ne pas avoir pu le visiter mais il faut faire des choix. Heureusement, j’ai eu un très bel aperçu de l’environnement du Top End, et mon petit tour avec les crocodiles sur l’Adélaïde River est un moment dont je me souviendrai longtemps !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *