Let the sun shinning- Punakaiki – Abel Tasman – Kaikoura

Après avoir dégusté un bon chocolat chaud en descendant de Fox Glacier, j’ai repris la route direction le Nord de l’ïle du Sud. De Punakaiki à Kaikoura (oui, les noms sont exotiques) en passant par Abel Tasman, c’est un itinéraire ponctué de rencontres (animalières) que je vous propose.

Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_12
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_13
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_3

Premier stop : Punakaiki. Punakaiki est – comme son nom ne l’indique pas – très célèbre pour ces « pancakes rocks », comprenez ces rochers en formes de pancakes.  Allez savoir pourquoi c’est une attraction très célèbre ici et très touristique aussi. Alors en bon mouton, j’ai suivi le troupeau ! ;) Et devinez qui j’ai rencontré sur place : un car rempli de français !

Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_1
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_2

J’ai papoté 5 minutes avec quelques compatriotes et suis repartie sous un ciel tout gris direction : Abel Tasman. Abel Tasman est l’explorateur qui découvrit le premier la Nouvelle-Zélande en 1642. 300 ans plus tard (si vous êtes bon en calcul vous devriez trouver le résultat), les « kiwis » créèrent un parc à son nom.

Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_5
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_8
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_6

L’Abel Tasman National Park est un site naturel très bien préservé car les seuls moyens pour y accéder sont le kayak ou la marche à pied. C’est aussi une région où le taux d’ensoleillement est le plus élevé du pays. Après trois semaines de mauvais temps, j’ai enfin eu le droit à ma dose de vitamine D ! :D  A l’instar du Kepler track, l’Abel Tasman track est une randonnée de 55 kilomètres qui se parcourt en 3 à 5 jours. Vous l’aurez deviné, j’ai opté  pour une randonnée de 3 à 5 heures… Et oui, difficile à croire mais le temps est parfois compté lorsque l’on fait un road-trip.

Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_9
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_7
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_10
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_11
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_4

Quelques centaines de kilomètres plus loin, je suis arrivée dans une petite bourgade du nom de Kaikoura. Kaikoura, qui signifie « repas de langoustes » en maori, est une cité balnéaire renommée pour l’observation des lan… baleines. Malheureusement, la période pour pouvoir les admirer était terminée lors de ma venue. C’est donc un tout autre spécimen marin que j’ai pu photographier ce jour là : le phoque. Oui, des phoques, des centaines, des milliers étaient amassés là sur les récifs en contrebas d’immenses falaises. Certains d’entre eux, pas farouches du tout, avaient même fait le déplacement jusque sur le parking et étaient allongés dans l’herbe à côté des voitures. L’observation de ces mammifères est fascinante mais aussi un peu répugnante. Je terminerai en effet ce billet par vous confirmer la véracité de l’expression : « tu pues le phoque ». Amis de la poésie à très vite ! ;)

Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_19_
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_17
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_16
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_20
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_18
Abel&Kaikoura@mypictureis10roupees_21

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *