La douce Chiang Mai

Après avoir joué les Indianacha Jones dans la jungle thaïlandaise, m’être confrontée à une population hostile de moustiques et avoir grimpé le dos d’un éléphant, j’ai regagné la douce Chiang Mai et ai, enfin savouré une douche bien chaude.

Chiang Mai est, comme je vous l’expliquais dans le billet précédent, une ville située au nord du pays, à environ 800 kilomètres de Bangkok. Touristique, Chiang Mai a su néanmoins préserver son héritage historique, sa culture et sa douceur de vivre. Le coeur historique de la ville se situe entre quatre remparts, construits au XIIIème siècle par Mangrai (Mengrai), roi du royaume thai de Lanna. Je serais malheureusement incapable de vous en dire plus sur le sujet. Cependant, les fortifications créées pour contrer les tentatives d’invasions birmanes sont encore aujourd’hui très bien conservées.

ChiangMai_23
ChiangMai_7
ChiangMai_21
ChiangMai_2

Comme à peu près toutes les grandes villes de ce pays, Chiang Mai possède de nombreux temples. Le plus célèbre d’entre eux : Wat Phrathat Doi Suthep. Situé sur une colline, Doi Suthep bénéficie d’un cadre enchanteur : vue panoramique sur Chiang Mai, pagode revêtue d’or et nombreuses statues de Bouddha. Le seul bémol : les 306 marches à gravir avant d’atteindre les portes du temples. Un vrai défi pour mes muscles encore endoloris par le treck dans la jungle !

ChiangMai_11ChiangMai_10
ChiangMai_15
ChiangMai_13
Chiang Mai_5
ChiangMai_18
ChiangMai_22

La ville de Chiang Mai regorge de bien d’autres trésors. Située sur l’axe méridionale de la route de la soie, la ville est le lieu principal d’échange de tissus et de confections de costumes pour de nombreux tailleurs. Pour l’anecdote, j’ai même rencontré un vietnamien marié à une française vivant en Australie (j’espère que vous avez suivi !) qui venait chaque année s’approvisionner en tissus dans la ville. Autre atout de Chiang Mai selon de nombreux touristes : son « sunday market ». Les objets souvenirs y sont nombreux et les prix plus avantageux que dans la plupart des autres villes thaï même si les négociations sont parfois compliquées…

ChiangMai_6ChiangMai_9
ChiangMai_17
ChiangMai_20
ChiangMai_12

Cependant, le vrai atout de la ville selon moi, c’est l’organisation des « monk chat » (discussion avec un moine) dans deux ou trois temples de la ville. Le principe est simple : les moines s’assoient et discutent avec vous à l’ombre d’un arbre. Ils s’exercent ainsi à la pratique de l’anglais. Quant à vous, vous en apprenez un peu plus sur leur mode de vie. Je me suis prêtée au jeu le temps d’un après-midi.

ChiangMai_1
ChiangMai_3

L’échange avec le moine (photo ci après) a été passionnant. J’ai appris beaucoup de choses et notamment que :
– Tous les thaïlandais doivent être moine au moins une fois dans leur vie (1 an minimum). Si ce mode de vie leur convient, ils peuvent alors devenir moine de manière « définitive »
– La vie d’un moine est rythmée par la prière et la méditation
– Les moines bouddhistes ne peuvent pas ressentir, ni éprouver de sentiments, sensations. Ce qui signifie grosso-modo : pas de colère, pas de joie, pas de tristesse, pas d’euphorie, pas de haine, pas d’amour… Un peu dur selon moi mais ne rien ressentir leur permet de vivre le moment présent et uniquement présent
– Les moines ne peuvent pas chanter ou fredonner de musique, ils ne peuvent pas sentir les fleurs ni les cueillir… (là encore, cela pourrait leur inspirer une émotion)
– Les moines ne peuvent avoir aucun contact physique direct ou indirect avec une femme. Si une femme veut donner quelque chose à un moine elle doit le passer à quelqu’un ou le poser, au moine ensuite de le récupérer
– Les moines ne gagnent pas d’argent et ne peuvent rien acheter, ils vivent de la générosité des gens

ChiangMai_24_

L’essentiel à retenir de cet échange, selon moi est que le Bouddhisme prône le respect de chaque être vivant (humain, animal ou végétal) et la conduite de la vie quotidienne dans le moment présent.

C’est donc sur un esprit un peu plus serein que j’ai repris mon chemin. ;-)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *