Heli-hiking on Fox Glacier

Je vous l’avais promis dans le billet précédent, me revoici donc, deux jours après, avec une nouvelle aventure au pays des kiwis ! Aujourd’hui je vous emmène sur un glacier, l’un des plus bas du monde, j’ai nommé Fox Glacier. C’est grâce à une météo « clémente », un pilote d’hélicoptère aguerri et un guide expérimenté que je suis partie à la découverte de cette merveille.

FoxGlacier@mypictureis10roupees_8

Arrivée à  7h30 au point de rassemblement, les guides nous informent que la météo est très changeante ces derniers jours et que si  pluie/neige/tempête ou ouragan pointent le bout de leurs nez, nous serons obligés pour des raisons de sécurité d’écourter la balade de 3 heures sur le glacier. En même temps, personnellement je n’étais pas spécialement chaude pour jouer le remake de Vertical Limit. Mais bon, après avoir déboursé $500, j’ai quand même croisé les doigts bien fort pour que ce genre de problème météorologique n’arrive pas ! Et heureusement Dame Nature était de mon côté ce jour là ! ;)

FoxGlacier@mypictureis10roupees_2

Avant de descendre dans les crevasses, j’ai d’abord dû enfiler chaussures, manteau et crampons. Température annoncée en haut :  négative. Autant vous dire que les gants et le bonnet étaient plus que les bienvenus. Ne manquait plus que pic à glace pour parfaire l’attirail… Allez savoir pourquoi, il ne faisait pas partie de la panoplie ! ;) Arrivés sur l’héliport, les guides organisent différents groupes pour monter dans les hélicoptères. On nous conseille chaleureusement de ne pas sauter de joie près des rotors de l’appareil.  Je me demande encore quel est l’imbécile heureux qui a eu l’idée de faire ça ! Comme je suis une des plus petites de l’équipage (du haut de mon mètre 67 s’il vous plait) j’ai le droit d’être devant, à côté du pilote. « Petite veinarde« . ;) J’avais déjà pris l’hélico auparavant, mais faire le tour du glacier et atterrir dessus était une expérience tout simplement grandiose !

FoxGlacier@mypictureis10roupees_4
FoxGlacier@mypictureis10roupees_5
FoxGlacier@mypictureis10roupees_3

Une fois les crampons serrés, les dernières consignes de sécurité données, c’est à la queuleuleu que le groupe d’alpinistes chevronnés, dont je faisais partie, a commencé à avancer. Et à la queuleuleu il vallait mieux rester. En effet, le glacier est en constante activité et avance de plus d’un mètre par semaine. Les trous et crevasses se forment assez facilement. Joe, notre guide, nous fait aussi savoir que l’eau sur Fox est potable. « On ne sait jamais, si l’un d’entre vous reste coincé…  » Rassurant, le Joe. Durant les trois heures, nous avons pu tantôt avancer dans des crevasses à ciel ouvert, tantôt progresser en se tordant dans des cavités gelées aux couleurs plus bluffantes les unes que les autres, tantôt jouer les équilibristes sur les ponts rudimentaires qui nous ouvraient le passage vers encore plus de merveilles glacées.

FoxGlacier@mypictureis10roupees_9
FoxGlacier@mypictureis10roupees_13
FoxGlacier@mypictureis10roupees_14
FoxGlacier@mypictureis10roupees_7
FoxGlacier@mypictureis10roupees_17

Après trois heures à crapahuter entre les différentes reliefs créés par le glacier, la pluie un peu neigeuse a commencé à tomber. Je jouais, encore une fois, les apprenties photo-reporter et n’étais pas prête à lâcher mon appareil. Mais quand Joe, le guide m’a gentiment rappelé à l’ordre, j’ai compris qu’il était l’heure de quitter cet endroit merveilleux. Une fois de plus, c’est l’appareil photo plein à craquer de clichés et des images plein la tête que j’ai repris l’hélico pour boire un bon chocolat chaud.

FoxGlacier@mypictureis10roupees_16
FoxGlacier@mypictureis10roupees_18
FoxGlacier@mypictureis10roupees_12
FoxGlacier@mypictureis10roupees_10

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *