Brisbane, entre les méandres du fleuve

Avant d’atteindre Brisbane et la Gold Coast, je suis passée par de nombreuses petites stations balnéaires. Toutes ont une attraction et un charme qui les rendent si particulières, l’effet « sunshine coast » très probablement. En voici une très succincte énumération. Mackay est célèbre pour ses champs de canne à sucre. Rockampton est la ville du bétail et plus particulièrement de l’Angus beef ( un gros bœuf nourri à l’herbe grasse, au soleil et aux effluves de cannes à sucre). Bundaberg est renommée pour son rhum. Tin Can Bay, est la ville des dauphins. Le petit village a même créé un commerce bien rodé autour de cette attraction (je dis « commerce » pour rester polie…). A Rainbow beach, on peut faire du sandboard* sur des dunes immenses. Noosa est une station balnéaire très prisée qui propose de superbes randonnées au cœur du bush.

Brisbane 19
Brisbane 20

C’est seulement après avoir traversé toutes ces petites bourgades que je suis enfin arrivée sur Brisbane. Une Sydney version miniature. Brisbane est la troisième ville la plus peuplée d’Australie derrière Melbourne et Sydney. Elle possède de nombreux atouts mais, selon moi, n’a pas le charme de ses aînées. La faute peut-être à ses inondations dévastatrices dans les années 1970, ou à son histoire…

Brisbane-6-©Mypictureis10roupees
Brisbane-2-©Mypictureis10roupees

Brisbane-3-©Mypictureis10roupees

 

Brisbane avant d’être une cité économique et industrielle prospère était une colonie pénitentiaire. Jusque là rien d’anormal quand on sait que le pays tout entier s’est construit grâce à cette activité. En effet, après la découverte du continent par les colons britanniques, sa Majesté la Reine décida d’en faire une terre d’exil. Au début du XIXème siècle, des bateaux entiers de bagnards anglo-saxons arrivèrent sur cette immense île. Les Pommy** (Prisoners of Mother England) étaient donc envoyés de Grande Bretagne pour purger leur peine et permettre la colonisation du continent. Là où Brisbane se différencie des autres villes, c’est que pendant près de 20 ans elle n’a été ni plus ni moins qu’un bagne. On y envoyait même depuis Sydney les prisonniers les plus difficiles. Toutes tentatives d’évasion étaient en effet quasi-compromises car Brisbane est la seule ville australienne construite dans les méandres d’un fleuve. Une fois leur peine terminée, les bagnards gagnaient le droit d’être intégrés aux colons de l’île, de se marier et de s’acheter une portion de terre à faire fructifier. Aujourd’hui, un joli petit musée situé dans l’ancien entrepôt des « convicts » retrace cette histoire. Une anecdote qui m’a particulièrement fait sourire : celle du « Famous convict fingers » (Les célèbres doigts du prisonnier). L’histoire raconte que pour s’éviter de durs labeurs quotidiens, les criminels se coupaient le pouce. Acte ingénieux ? Acte fou ? Les historiens auraient récemment remis cette anecdote en cause… Toujours est-il que moi le pouce je l’ai aperçu ! ;)

Brisbane-10-©Mypictureis10roupees
Brisbane-4-©Mypictureis10roupees
Brisbane-5©Mypictureis10roupees

Une fois la parenthèse historique achevée, j’ai entamé la visite de la ville. Comme je vous l’expliquais plus haut, Brisbane s’articule autour des boucles de la rivière. Il est relativement facile de passé entre la rive nord et la rive sud, les ponts sur la Brisbane River prolifèrent, tout comme les quartiers branchés autour. Au sud de la Brisbane River, Kangaroo Point offre un joli panorama de la ville. Quant à South Bank il concentre une bonne partie de l’activité culturelle de Brisbane avec ses nombreux musées. Au nord, New Market et Fortitude Valley sont les nouveaux quartiers branchés de la city.

Brisbane-12-©Mypictureis10roupees Brisbane-11-©Mypictureis10roupees Brisbane-9-©Mypictureis10roupees Brisbane-8-©Mypictureis10roupees

En toute franchise, le coup de coeur pour Brisbane n’a pas été pour la ville en elle même mais pour son sanctuaire animalier, « Lone Pine », situé à quelques kilomètres au sud. Cette réserve, une des plus réputée du pays, est peuplée principalement de koalas. Moi qui suis tombée sous le charme de ces petites bêtes à Dubbo, je dois avouer qu’à Lone Pine j’ai été comblée ! Outre ces charmants petits mangeurs d’Eucalyptus, la réserve regroupe également beaucoup d’animaux typiquement australiens : kangourous, wombats, diables de Tasmanie, émeus et serpents dont je n’ai pas retenu le nom. Après avoir caressé quelques koalas, je me suis amusée comme une folle à prendre des « selfies » avec les kangourous et les émeus. Croyez-le ou non, pas farouches du tout, ce sont mêmes eux qui se sont battus pour prendre une photo avec moi ! ;)

Brisbane-13-ok-©Mypictureis10roupees
Brisbane-16-©Mypictureis10roupees
Brisbane-15-©Mypictureis10roupees
Brisbane-14-©Mypictureis10roupees
Brisbane-18-©Mypictureis10roupees
Brisbane-17-©Mypictureis10roupees
Brisbane-1-©Mypictureis10roupees

* sandboard = snowboard sur le sable
** Pommy = je vous renvoie à wikipedia pour la traduction controversée de ce terme…

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *